www.faune-savoie.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Milan royal 18-20
       - 
Loriot d'Europe 2020
       - 
Pouillot siffleur 18-20
       - 
Chevêche d'Athéna 11-20
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 16-20
       - 
Effraie des clochers 11-20
       - 
Grand-duc d'Europe 17-20
       - 
Lièvre variable 10-20
       - 
Pic mar 12-20
       - 
Vautour fauve 2020
       - 
Vautour moine 2020
       - 
Gypaète barbu 17-20
       - 
Rat des moissons 16-19
       - 
Castor d'Eurasie 16-20
       - 
Muscardin 11-18
       - 
Ecureuil roux 17-19
       - 
Petit-duc scops 13-20
       - 
Aïolope émeraudine (A. t. thalassinus) 14-19
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
La faune de Savoie
 - 
Atlas
 - 
Biodiversité des communes de Savoie
 - 
Cartes de présence
Utilisation du site
 - 
Utilisation de Faune Savoie
 - 
Utilisation de l'application NaturaList
Suivis - Enquêtes
 - 
PUNAISES
  OISEAUX : STOC - SHOC
    - 
STOC, SHOC présentation
    - 
Participer au STOC EPS
    - 
Participer au SHOC
    - 
Les carrés STOC - SHOC
 - 
ENQUÊTE MORTALITÉ
 - 
OISEAUX : EPOC
 - 
ABEILLES SAUVAGES
  RAPACES
     Gypaète
       - 
Le gypaète dans la Région et en Savoie
       - 
Détermination de l'âge des gypaètes
       - 
Parlons Gypaète / Lettres d'infos réseau
     Vautours
       - 
Les vautours en Savoie
       - 
Vautours marqués
 - 
ARAIGNÉES
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 244
 
vendredi 26 juin 2020
Mes journées naturalistes aux côtés des experts dans le cadre de l'Observatoire de la Biodiversité de Savoie

Certains d'entre vous ont déjà eu l'information sur ce week-end de prospection naturaliste mené sur le Parc des Bauges dans le cadre de l'Observatoire de la Biodiversité de Savoie, animé par le CEN Savoie et soutenu par le Département. Il s'agit de venir contribuer bénévolement à la connaissance de trois communes au patrimoine naturel peu connu : Allondaz, Pallud et Thénésolle week-end du 27 et 28 juin !

Un départ par commune. Le nombre de participants est limité à 9. Chaque groupe est encadré par un accompagnateur en montagne du BAAM.

Au départ d'Allondaz, la balade fait 3km avec un dénivelé positif de 150 mètres. 3km également au départ de Pallud avec 160 mètres de dénivelé et au départ de Thénésol la balade fiat 3.5km avec un dénivelé de 290 mètres.

17h30 : Goûter rencontre avec les experts naturalistes.

Inscription obligatoire au 04 79 54 97 65
Nous comptons sur votre présence et votre mobilisation pour faire de cet évènement une réussite !

A noter que ces trois communes seront prospectées par les naturalistes toute l'année, compter la faune et la flore.
Si vous êtes motivés et disponibles pour accompagner les naturalistes dans leur mission, nous vous invitons à prendre contact directement avec la structure soit en ligne http://www.parcdesbauges.com/fr/nous-contacter.html
ou par téléphone au 04 79 54 86 40, pour plus d’informations.

posté par Lpo Savoie
 
jeudi 18 juin 2020
Participez à l'amélioration des connaissances des chauves-souris en falaise: appel à bénévoles tous niveaux !

Afin de permettre une meilleure prise en compte de la présence des chauves-souris lors de projets d'aménagements et d'activités en falaise ou carrière, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé en 2019 une action régionale dans le cadre du PNA (Plan National d'Action) Chauves-souris (soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes).

 

Après une première année destinée à recueillir et analyser les retours d’expériences sur ce sujet, force a été de constater un manque important de données et de leur centralisation pour une mise en commun.

Entre autres actions, la LPO régionale a alors souhaité lancer une enquête participative destinée à la récolte de données spécifiques aux chauves-souris dont les gîtes se trouvent en falaises.

 

Une action chauves-souris où le détecteur n'est pas nécessaire!

 

Nous vous proposons ainsi de réaliser des prospections au crépuscule (60 minutes avant et 30 minutes après le coucher du soleil) ou à l’aube (60 minutes avant et 30 minutes après le lever du soleil) dans un milieu rupestre et de récolter les informations nécessaires à l’étude en complétant les fiches de saisies à télécharger ici .

Plusieurs espèces poussant des cris audibles avant la sortie de gîte, des informations intéressantes peuvent être récoltées uniquement avec une paire de jumelles (pas de détecteur nécessaire).


Une fois les données récoltées, elles pourront être saisies sur la plateforme du projet Lizmap développé spécifiquement pour cette enquête : https://sig.lpo-aura.org

Pour y accéder, vous trouverez le tutoriel de saisie et de connexion en cliquant ici.

 

Nous avons besoin de nombreux contributeurs.

Débutant ou spécialiste, cette enquête est à la portée de tous !
 

Pour toutes questions, vous pouvez contacter Christophe D’Adamo à christophe.dadamo[@]lpo.fr

posté par Lpo Savoie
 
mercredi 17 juin 2020
Oiseaux
Saisir les oiseaux par liste/formulaire

Quel est le mode de saisie le plus pertinent ?
Les scientifiques et statisticiens d'une vingtaine de pays sont unanimes : toutes les données sont intéressantes, quel que soit leur mode de collecte, mais les plus valorisables sont les données collectées par "listes complètes" au cours d'un pas de temps connu, c'est à dire celles issues de formulaires journaliers.

Pourquoi ?
Les "listes d'espèces complètes" donnent des informations sur TOUTES LES ESPECES PRESENTES (ou du moins toutes celles détectées) mais aussi sur TOUTES LES ESPECES ABSENTES (ou non détectées).

Si vous souhaitez que vos observations soient valorisables au plan local, régional, national et européen, alors il convient de se tourner, au moins partiellement, vers la saisie par formulaires journaliers sur un pas de temps de 5 à 20 minutes, et ce quelque soit la période de l'année.
Dans ce contexte, la saisie sur le terrain via NaturaList devient l'outil le plus efficace car il permet
     1) un pointage précis de chaque oiseau ou groupe d'oiseaux
     2) la réalisation d'un inventaire complet sur un site (en cochant : j'ai noté toutes les espèces).
La saisie sur ordinateur est également possible mais implique que les observations soient toutes notées sur le vif, dans un carnet, lors de votre inventaire.

En résumé

La saisie par liste (ou par formulaire) c'est :
- un point d'obs fixe de 5 à 20 minutes n'importe ou (ville, campagne, montagne, forêt, alpage...)
- une liste complète, l'observateur s'engage à noter tout ce qu'il voit et/ou entend
- à faire tous les jours, plusieurs fois par jour si le coeur vous en dit, ou au moins une fois de temps en temps
    ex : chaque fois que je me rend à l'étang des aigrettes je saisis un formulaire des 10 premières minutes, et ensuite j'ajoute les autres espèces en obs ponctuelle
    ex : à chaque pause de ma rando en montagne je fais un formulaire de 5 minutes
    ex : j'attends mon train dans 20 minutes, un formulaire
    ex : je fais une pause café à 10h, un formulaire
etc...

Les tutos sont ici :

saisir un formulaire sur Faune Savoie/Faune France

saisir un formulaire sur NaturaList

Bonnes observations,

L'équipe de Faune Savoie (inspirée par Faune France)

posté par Xavier Birot Colomb
 
mardi 9 juin 2020
Oiseaux
A la recherche du Pouillot siffleur

Cette année en Savoie, cet oiseau est observé en nombre plus important que d’habitude. Pour essayer de quantifier au mieux cet événement, nous demandons aux observatrices et aux observateurs de porter une attention soutenue à cette espèce en diminution en Europe.

Le pouillot siffleur est un oiseau forestier qui habite les forêts âgées, sans sous bois et sans végétation au sol.  En Savoie, il fréquente la hêtraie que l’on peut trouver dans presque tous les contreforts de nos montagnes entre 1000 et 1400 m. C’est dans ce milieu qu’il faut le rechercher. Nous vous engageons à prioriser vos recherches ornithologique sur ces secteurs….

Les retours de migration commencent en avril, le cantonnement s’effectue autour de la mi-avril et la nidification proprement dite se déroule de mai à juin.
Chez cette espèce, le sex-ratio est déséquilibré (jusqu’à 3 mâles pour 1 femelle) et 1 mâle peut s’accaparer plusieurs femelles, ce qui entraine un nombre de mâles célibataires non négligeable. La présence d’un mâle territorial pendant la période de nidification ne peut donc suffire pour prouver la nidification. Il est indispensable de passer sur des critères plus absolus : construction, nourrissage, accès au nid. Après la période de cantonnement et de parades, le pouillot devient discret. Il reste repérable à ses cris.

le Protocole de recherche comporte deux étapes :
       - Repérage des mâles cantonnés de mi-avril à début mai (la repasse donne de bons résultats).
Pour cette étape, les sites où le pouillot siffleur a été noté comme nicheur possible ou probable sont à privilégier. Sur le site faune-savoie voir la cartographie
       - Recherche de la preuve de nidification sur les sites où un cantonnement a été suspecté.
Pour vérifier qu’un site repéré en avril ou mai est toujours occupé avant d’engager la recherche des preuves de nidification, la repasse peut aider mais doit être utilisée avec parcimonie pour ne pas perturber inutilement la nidification.
 

Le chant est très caractéristique mais c’est surtout avec son cri que l’on peut le repérer en dehors de la période de chant.  Nous vous invitons à vous rendre sur le site de Xeno-Canto pour l’écouter : https://www.xeno-canto.org

Voici deux photographies ainsi qu'une descritpion des critères d'identification:
- Front, calotte, nuque et dos verts.
- Gorge, joue, parotides et sourcil (très marqués de part et d’autre de l’oeil) sont jaunes.
- Trait sourcilier bien évident.
- Poitrine, ventre, flanc et sous caudales blancs purs. Bord des tertiaires de couleur jaune.
La projection des rémiges primaire est égale à la longueur des rémiges tertiaires (c’est très visible sur cette photo) ce qui lui donne une aile très longue…et une queue "courte".

Mais il est rare de le voir aussi bien. Constamment en mouvement, évoluant dans la canopée, il est seulement visible par dessous.
On peut dans ce cas noter sa grande taille (pour un pouillot), ses parties inférieures blanches, ses pattes oranges, sa gorge et ses sourcils jaunes. Le cri confirme l’identification.

A vos jumelles et à vos oreilles pour quantifier cet événement.  Nous comptons sur vous….

L’équipe Faune - Savoie…

 

posté par Xavier Birot Colomb
 
lundi 1 juin 2020
En route vers une meilleure cohabitation
La faune sauvage se déplace sur un territoire formé de continuités de milieux naturels qui sont aujourd’hui morcelés par des routes, des autoroutes, des voies de chemin de fer. Les collisions faune-véhicule sont la résultante des traversées d’animaux avec des conséquences pouvant être importantes.
 
La prise en compte des zones de conflit (lieux récurrents constatés d’écrasement, appelés aussi « points noirs ») ne peut se faire que grâce aux citoyens, aux acteurs du monde de l’environnement et aux gestionnaires des routes et voies ferrées.
 
Les citoyens peuvent informer les acteurs du monde de l’environnement en signalant les écrasements via des applications de base de données d’observations naturalistes. Ces données d’animaux écrasés constituent une base de travail très importante.
 
Aidez nous à détecter les points de collision grâce à l'application mobile Naturalist

posté par Lpo Savoie
 
dimanche 31 mai 2020
Inventaire participatif des ZNIEFF

La DREAL Auvergne-Rhône-Alpes a engagé un travail d’actualisation de l’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF), avec notamment la révision des listes d’espèces déterminantes des ZNIEFF et la réalisation de prospections.

La LPO Auvergne-Rhône-Alpes a souhaité contribué à l'actualisation de ces inventaires en relayant l'information dans ses réseaux.

Grâce au lien ci-dessous, vous pourrez consulter les périmètres à prospecter ainsi que le nombre d'espèces contactées en 2020.

Si vous le souhaitez, vous trouverez plus d'informations sur la démarche au lien ci-dessous :

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/les-zones-naturelles-d-interet-ecologique-a10619.html#zni

Vous pourrez y trouver les listes d'espèces déterminantes mais nous vous invitons à noter toute donnée collectée.

Pour participer, rien de plus simple, il suffit de réaliser des inventaires de terrain dans les périmètres présents à l'adresse ci-dessous (prioritairement dans les zones en "priorité 1" , puis "priorité 2" etc.). Les données sont à saisir sur visionature ou Naturalist, nous nous occuperons de la transmission à la DREAL.
https://sig.lpo-aura.org  

Au cours de vos prospections, nous vous invitons à respecter scrupuleusement les consignes sanitaires en vigueur ainsi que les propriétés privées.

posté par Xavier Birot Colomb
 
dimanche 31 mai 2020
Oiseaux
Vous avez dit code atlas...?

Les "code atlas", ou code de reproduction, sont très importants pour une meilleure connaissance de l'avifaune de Savoie.

Pour vous aider à savoir quand les mettre ou ne pas les mettre voici un document de synthèse valable pour le nord des Alpes françaises :

Code atlas, en mettre ou ne pas en mettre ?

Retrouvez ce document et d'autres resources sur le fonctionnement du site et l'application dans l'onglet de gauche "Utilisation du site"

Pour chaque espèce, la période de nidification commence avec l’apparition du tableau des codes atlas lors de la saisie et finit quand ce tableau n’apparait plus. Pour voir apparaitre le tableau des codes atlas de la Savoie, lors de vos saisies sur le terrain avec l’appli, il faut au préalable synchroniser la liste des oiseaux de NaturaList avec le site Faune Savoie.

Pour la Savoie, il faut choisir dans les paramètres de l'appli la version avec 19 codes. L’opération décrite ci-dessus est nécessaire, chaque fois que vous changez de site de saisie (Haute-Savoie, Ain, Savoie, région PACA, Suisse, Allemagne...), car les tableaux automatiques des codes atlas, ne sont pas les mêmes et n'apparaissent pas (et ne disparaissent pas, en fin de saison de nidification) sur tous les sites aux mêmes dates.

posté par Xavier Birot Colomb
 
jeudi 28 mai 2020
Oiseaux
Oiseaux des jardins
Les 30 et 31 mai prochains: tous aux fenêtres ! C'est le comptage des Oiseaux des Jardins.
 
Pour ceux qui ne connaissent pas encore, il s’agit de compter durant 1h les oiseaux de son jardin, soit le samedi, soit le dimanche puis d’enregistrer ses observations sur le site en ligne. Tout comme le comptage des oiseaux en hiver, il permettra d’évaluer la richesse écologique des jardins et d’effectuer un suivi des populations d’oiseaux communs durant la saison de reproduction.
 
En savoir plus sur le site Oiseaux des jardins

posté par Lpo Savoie
 
mercredi 13 mai 2020
Oiseaux
Epidémie chez les Mésanges

Une épidémie touchant les mésanges sévit actuellement en Allemagne. Le nombre de cas y a augmenté de manière spectaculaire ces dernières semaines. En parallèle, l'épidémie s'étend géographiquement, avec des cas confirmés en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg.

L'agent pathogène est aujourd’hui connu : il s’agit d’une bactérie répondant au nom de Suttonella ornithocola. Elle est connue depuis 1996 et cause de temps à autres des épisodes de mortalité limitée chez les mésanges, mais rien de comparable avec la situation actuelle.

Face à l’ampleur de cette épidémie, et afin d’éviter une possible hécatombe chez les populations françaises, il est impératif d’éviter tout rassemblement et concentration d’oiseaux. Le seul moyen d'agir est donc de stopper tout nourrissage dans les jardins au printemps/été, et d’enlever les mangeoires et abreuvoirs.

Nous vous rappelons que vous pouvez consulter les recommandations de la LPO en matière de nourrissage ici : https://www.lpo.fr/actualites/nourrissage-des-oiseaux-quand-et-pourquoi-arreter

Cependant, même si l’épidémie ne semble pas encore arrivée en France, une vigilance s’impose. Ainsi, si vous observez des mortalités groupées dans le temps et l’espace (+ de 3 mésanges bleues en 3 semaines pour un jardin, ce qui correspond aux critères habituels de vigilance), signalez-le au réseau de surveillance épidémiologique de la faune sauvage (SAGIR).

En date du 29/04/2020, aucun cas de S. ornithocola n’a pas encore été mis en évidence en France, et aucune mortalité anormale de mésange n’a été signalée.

Cette bactérie n'a jamais été détectée chez l'homme, les mammifères ou d’autres oiseaux que les mésanges et n’est donc pas considérée comme potentiellement transmissible pour l’homme. Il convient toutefois d’éviter tout contact ou manipulation avec des oiseaux morts ou symptomatiques par mesure de précaution.

Pour plus de précision, retrouvez l’article complet sur le Blog du CESCO (Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation),

>>> cliquez-ici !

Merci pour votre vigilance !

posté par Lpo Savoie
 
mardi 12 mai 2020
Déconfinés & Responsables

Le confinement est terminé, nous pouvons retrouver l’air libre et profiter à nouveau de la nature. Néanmoins, nous vous rappelons d'être très vigilants lors de vos premières sorties en nature.

En effet, la faune sauvage a pu profiter du confinement pour se réapproprier certains espaces et les oiseaux ont peut-être fait leur nid dans votre "spot" favori.

La période de nidification est en cours : soyez vigilants si vous croisez un nid ou un animal sauvage !

En savoir plus sur le site LPO Savoie http://savoie.lpo.fr/sportsnature

posté par Lpo Savoie
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 244

LPO Savoie
Les Pervenches, 197 rue Curé Jacquier
73290 La Motte-Servolex
Mail : savoie@lpo.fr - Tel 09 52 52 30 52 - Fax 09 57 52 30 52
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020