www.faune-savoie.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Milan royal 18-20
       - 
Loriot d'Europe 2020
       - 
Chevêche d'Athéna 11-20
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 16-20
       - 
Effraie des clochers 11-20
       - 
Grand-duc d'Europe 17-20
       - 
Lièvre variable 10-20
       - 
Pic mar 12-20
       - 
Vautour fauve 2020
       - 
Vautour moine 2020
       - 
Gypaète barbu 17-20
       - 
Rat des moissons 16-19
       - 
Castor d'Eurasie 16-20
       - 
Muscardin 11-18
       - 
Ecureuil roux 17-19
       - 
Petit-duc scops 13-20
       - 
Aïolope émeraudine (A. t. thalassinus) 14-19
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
La faune de Savoie
 - 
Atlas
 - 
Biodiversité des communes de Savoie
 - 
Cartes de présence
Utilisation du site
 - 
Utilisation de Faune Savoie
 - 
Utilisation de l'application NaturaList
Suivis - Enquêtes
  OISEAUX : STOC - SHOC
    - 
STOC, SHOC présentation
    - 
Participer au STOC EPS
    - 
Participer au SHOC
    - 
Les carrés STOC - SHOC
 - 
OISEAUX : EPOC
 - 
ENQUÊTE MORTALITÉ
  RAPACES
     Gypaète
       - 
Le gypaète dans la Région et en Savoie
       - 
Détermination de l'âge des gypaètes
       - 
Parlons Gypaète / Lettres d'infos réseau
     Vautours
       - 
Les vautours en Savoie
       - 
Vautours marqués
 - 
ABEILLES SAUVAGES
 - 
ARAIGNÉES
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 240
 
jeudi 28 mai 2020
En route vers une meilleure cohabitation
La faune sauvage se déplace sur un territoire formé de continuités de milieux naturels qui sont aujourd’hui morcelés par des routes, des autoroutes, des voies de chemin de fer. Les collisions faune-véhicule sont la résultante des traversées d’animaux avec des conséquences pouvant être importantes.
 
La prise en compte des zones de conflit (lieux récurrents constatés d’écrasement, appelés aussi « points noirs ») ne peut se faire que grâce aux citoyens, aux acteurs du monde de l’environnement et aux gestionnaires des routes et voies ferrées.
 
Les citoyens peuvent informer les acteurs du monde de l’environnement en signalant les écrasements via des applications de base de données d’observations naturalistes. Ces données d’animaux écrasés constituent une base de travail très importante.
 
Aidez nous à détecter les points de collision grâce à l'application mobile Naturalist

posté par Lpo Savoie
 
jeudi 28 mai 2020
Oiseaux
Oiseaux des jardins
Les 30 et 31 mai prochains: tous aux fenêtres ! C'est le comptage des Oiseaux des Jardins.
 
Pour ceux qui ne connaissent pas encore, il s’agit de compter durant 1h les oiseaux de son jardin, soit le samedi, soit le dimanche puis d’enregistrer ses observations sur le site en ligne. Tout comme le comptage des oiseaux en hiver, il permettra d’évaluer la richesse écologique des jardins et d’effectuer un suivi des populations d’oiseaux communs durant la saison de reproduction.
 
En savoir plus sur le site Oiseaux des jardins

posté par Lpo Savoie
 
jeudi 28 mai 2020
Inventaire participatif des ZNIEFF

La DREAL Auvergne-Rhône-Alpes a engagé un travail d’actualisation de l’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF), avec notamment la révision des listes d’espèces déterminantes des ZNIEFF et la réalisation de prospections.

La LPO Auvergne-Rhône-Alpes a souhaité contribué à l'actualisation de ces inventaires en relayant l'information dans ses réseaux.

Grâce au lien ci-dessous, vous pourrez consulter les périmètres à prospecter ainsi que le nombre d'espèces contactées en 2020.

Si vous le souhaitez, vous trouverez plus d'informations sur la démarche au lien ci-dessous :

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/les-zones-naturelles-d-interet-ecologique-a10619.html#zni

Vous pourrez y trouver les listes d'espèces déterminantes mais nous vous invitons à noter toute donnée collectée.

Pour participer, rien de plus simple, il suffit de réaliser des inventaires de terrain dans les périmètres présents à l'adresse ci-dessous (prioritairement dans les zones en "priorité 1" , puis "priorité 2" etc.). Les données sont à saisir sur visionature ou Naturalist, nous nous occuperons de la transmission à la DREAL.
https://sig.lpo-aura.org  

Au cours de vos prospections, nous vous invitons à respecter scrupuleusement les consignes sanitaires en vigueur ainsi que les propriétés privées.

posté par Xavier Birot Colomb
 
lundi 25 mai 2020
Oiseaux
Vous avez dit code atlas...?

Les "code atlas", ou code de reproduction, sont très importants pour une meilleure connaissance de l'avifaune de Savoie.

Pour vous aider à savoir quand les mettre ou ne pas les mettre voici un document de synthèse valable pour le nord des Alpes françaises :

Code atlas, en mettre ou ne pas en mettre ?

Retrouvez ce document et d'autres resources sur le fonctionnement du site et l'application dans l'onglet de gauche "Utilisation du site"

Pour chaque espèce, la période de nidification commence avec l’apparition du tableau des codes atlas lors de la saisie et finit quand ce tableau n’apparait plus. Pour voir apparaitre le tableau des codes atlas de la Savoie, lors de vos saisies sur le terrain avec l’appli, il faut au préalable synchroniser la liste des oiseaux de NaturaList avec le site Faune Savoie.

Pour la Savoie, il faut choisir dans les paramètres de l'appli la version avec 19 codes. L’opération décrite ci-dessus est nécessaire, chaque fois que vous changez de site de saisie (Haute-Savoie, Ain, Savoie, région PACA, Suisse, Allemagne...), car les tableaux automatiques des codes atlas, ne sont pas les mêmes et n'apparaissent pas (et ne disparaissent pas, en fin de saison de nidification) sur tous les sites aux mêmes dates.

posté par Xavier Birot Colomb
 
mercredi 13 mai 2020
Oiseaux
Epidémie chez les Mésanges

Une épidémie touchant les mésanges sévit actuellement en Allemagne. Le nombre de cas y a augmenté de manière spectaculaire ces dernières semaines. En parallèle, l'épidémie s'étend géographiquement, avec des cas confirmés en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg.

L'agent pathogène est aujourd’hui connu : il s’agit d’une bactérie répondant au nom de Suttonella ornithocola. Elle est connue depuis 1996 et cause de temps à autres des épisodes de mortalité limitée chez les mésanges, mais rien de comparable avec la situation actuelle.

Face à l’ampleur de cette épidémie, et afin d’éviter une possible hécatombe chez les populations françaises, il est impératif d’éviter tout rassemblement et concentration d’oiseaux. Le seul moyen d'agir est donc de stopper tout nourrissage dans les jardins au printemps/été, et d’enlever les mangeoires et abreuvoirs.

Nous vous rappelons que vous pouvez consulter les recommandations de la LPO en matière de nourrissage ici : https://www.lpo.fr/actualites/nourrissage-des-oiseaux-quand-et-pourquoi-arreter

Cependant, même si l’épidémie ne semble pas encore arrivée en France, une vigilance s’impose. Ainsi, si vous observez des mortalités groupées dans le temps et l’espace (+ de 3 mésanges bleues en 3 semaines pour un jardin, ce qui correspond aux critères habituels de vigilance), signalez-le au réseau de surveillance épidémiologique de la faune sauvage (SAGIR).

En date du 29/04/2020, aucun cas de S. ornithocola n’a pas encore été mis en évidence en France, et aucune mortalité anormale de mésange n’a été signalée.

Cette bactérie n'a jamais été détectée chez l'homme, les mammifères ou d’autres oiseaux que les mésanges et n’est donc pas considérée comme potentiellement transmissible pour l’homme. Il convient toutefois d’éviter tout contact ou manipulation avec des oiseaux morts ou symptomatiques par mesure de précaution.

Pour plus de précision, retrouvez l’article complet sur le Blog du CESCO (Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation),

>>> cliquez-ici !

Merci pour votre vigilance !

posté par Lpo Savoie
 
mardi 12 mai 2020
Déconfinés & Responsables

Le confinement est terminé, nous pouvons retrouver l’air libre et profiter à nouveau de la nature. Néanmoins, nous vous rappelons d'être très vigilants lors de vos premières sorties en nature.

En effet, la faune sauvage a pu profiter du confinement pour se réapproprier certains espaces et les oiseaux ont peut-être fait leur nid dans votre "spot" favori.

La période de nidification est en cours : soyez vigilants si vous croisez un nid ou un animal sauvage !

En savoir plus sur le site LPO Savoie http://savoie.lpo.fr/sportsnature

posté par Lpo Savoie
 
samedi 25 avril 2020
Appel à soutien - Faune-France évolue

Devenir un expert de la nature a toujours fait partie de vos envies ?

Le portail Faune-France vous offre la possibilité de réaliser votre passion tous les jours.Aujourd'hui la LPO souhaite améliorer et développer des modules de saisie, de restitution du portail Faune-France et de l’application mobile NaturaList.

Par votre don, vous soutenez efficacement le combat quotidien des associations de protection de la nature et contribuez activement à la connaissance et la préservation de la biodiversité !

Site Faune-France https://www.faune-france.org/

Faire un don https://www.helloasso.com/associations/lpo-france/formulaires/4

posté par Lpo Savoie
 
samedi 25 avril 2020
Sport & Nature - Le vivre ensemble

Après deux mois de confinement il va bientôt être possible de retrouver l’air libre et de profiter à nouveau de la nature. Les activités de sports de nature vont pouvoir reprendre et seront certainement salutaires pour l’esprit et le corps.

Néanmoins la LPO Auvergne-Rhône-Alpes appelle à la vigilance de chaque pratiquant(e) en particulier lors de vos première sorties en nature. En effet, la faune sauvage a pu profiter du confinement et de l’absence d’activités humaines pour se réapproprier certains espaces et les oiseaux ont peut-être fait leur nid dans votre « spot favor».

Les oiseaux et particulièrement les rapaces sont en pleine période de nidification, les œufs ont certainement éclos et les jeunes poussins ont besoins d’être nourris très régulièrement par leur parents.

Si vous observez des rapaces ou un nid lors de vos premières sorties, n’hésitez pas à prévenir nous prévenir via l’adresse mail suivante : savoie@lpo.fr pour essayer de trouver une solution afin de permettre de concilier pratique de votre activité favorite et préservation de la faune sauvage et de la nature que l’on a tous hâte de retrouver.

De manière générale, si jamais vous avez la chance de croiser un animal sauvage lors de vos sorties,il est préférable de chercher à vous en éloigner (en escalade et vol libre) ou au moins de vous arrêter le temps que l'animal s'éloigne (en randonnée).

Vous pouvez consulter les zones de sensibilité pour la faune sur https://biodivsports-widget.lpo-aura.org/ mais vous pouvez évidemment croiser des animaux en dehors de ces zones.

Un grand merci pour votre vigilance ! Bonnes sorties à toutes et à tous.

posté par Lpo Savoie
 
mercredi 1 avril 2020
Institut d'Ecologie et des Sciences de l'Environnement
Découvrez et participez à l'enquête sur le plathelminthe Obama nungara (un vers plat envahissant), de l'IEES de Paris !
 
Le projet : "nous souhaitons connaitre en priorité les impacts sur la faune du sol, qui sont les proies d’Obama nungara. Sur les îles britaniques, il a été montré que la prédation d’Arthurdendyus triangulatus, un autre plathelminthe envahissant, pouvait entraîner des réductions sévères dans les populations de vers de terre (Murchie & Gordon, 2013) et amener des changements majeurs dans la structure des communautés de ces organismes reconnus comme des ingénieurs de l’écosystème du sol (Blouin et al., 2013). En effet, une réduction des invertébrés du sols engendreraient un appauvrissement des sols, les rendant moins fertiles et donc causerait une diminution de la productivité des champs et des prairies et un appauvrissement de la faune qui se nourrie de vers de terre et de la biodiversité des organismes du sol (Stockdill, 1982). Obama nungara pourrait donc perturber les écosystèmes via sa prédation. 

Quantifier et caractériser ces impacts est justement le but de cette étude. Pour cela, nous avons besoin de faire un état des lieux de la présence d’Obama nungara en France. Le questionnaire créé permet de répondre à de nombreuses questions. Quels sont les habitats qui favorisent sa présence dans les jardins ? Quelle est sa prolifération ? Comment les populations évoluent dans le temps ? Toutes ces réponses nous permettrons d’améliorer nos connaissances sur l’écologie de cette espèce, et ainsi pouvoir prévoir des sorties de terrain pour échantillonner ces vers et estimer l’impact sur les écosystèmes. De plus, nous pensons que ces vers plats sont transportés dans les jardins Français via des achats de plantes en pots, ou de terreau, dans les jardineries. En effets les cocons de cette espèce sont quasiment invisibles dans la terre. C’est pourquoi nous nous intéressons également aux plantes retrouvées près des plathelminthes dans ce questionnaire et à la provenance des O. nungara dans nos jardins. À terme, une campagne de sensibilisation pourra être effectuée au sein des jardineries, et des mesures seront proposées pour limiter l’expansion de ce plathelminthe."

posté par Lpo Savoie
 
lundi 23 mars 2020
Observations et confinement

Bonjour à tous,


En tant qu’association nous avons la responsabilité juridique des actions effectuées par nos activités. Dans ce cadre nous demandons donc un strict respect de la loi. Il en va aussi du comportement citoyen de tous.


Concernant les prospections : seules les activités économiques peuvent entrainer des dérogations au confinement. Donc nous ne pouvons pas couvrir les naturalistes bénévoles qui réaliseraient des inventaires. Tous les suivis, points d’écoute, etc. sont reportés.

Vous pouvez toujours saisir vos observations dans le respect du confinement... Nous vous recommandons particulièrement l'enquête "confinés mais aux aguets" depuis votre jardin, depuis votre balcons ou vos fenêtres pour transformer votre lieu de résidence en observatoire de la nature !

https://www.faune-france.org/index.php?m_id=1164&a=1920#FN1920


Nous espérons que cette situation durera le moins longtemps possible.


Courage à tous, prenez soin de vous et de vos proches,

 

L'équipe de la LPO AuRA

posté par Xavier Birot Colomb
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 240

LPO Savoie
Les Pervenches, 197 rue Curé Jacquier
73290 La Motte-Servolex
Mail : savoie@lpo.fr - Tel 09 52 52 30 52 - Fax 09 57 52 30 52
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020