www.faune-savoie.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Milan royal 18-20
       - 
Loriot d'Europe 2020
       - 
Pouillot siffleur 18-20
       - 
Chevêche d'Athéna 11-20
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 16-20
       - 
Effraie des clochers 11-20
       - 
Grand-duc d'Europe 17-20
       - 
Lièvre variable 10-20
       - 
Pic mar 12-20
       - 
Vautour fauve 2020
       - 
Vautour moine 2020
       - 
Gypaète barbu 17-20
       - 
Rat des moissons 16-19
       - 
Castor d'Eurasie 16-20
       - 
Muscardin 11-18
       - 
Ecureuil roux 17-19
       - 
Petit-duc scops 13-20
       - 
Aïolope émeraudine (A. t. thalassinus) 14-19
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
La faune de Savoie
 - 
Atlas
 - 
Biodiversité des communes de Savoie
 - 
Cartes de présence
Utilisation du site
 - 
Utilisation de Faune Savoie
 - 
Utilisation de l'application NaturaList
Suivis - Enquêtes
 - 
PUNAISES
  OISEAUX : STOC - SHOC
    - 
STOC, SHOC présentation
    - 
Participer au STOC EPS
    - 
Participer au SHOC
    - 
Les carrés STOC - SHOC
 - 
ENQUÊTE MORTALITÉ
 - 
OISEAUX : EPOC
 - 
ABEILLES SAUVAGES
  RAPACES
     Gypaète
       - 
Le gypaète dans la Région et en Savoie
       - 
Détermination de l'âge des gypaètes
       - 
Parlons Gypaète / Lettres d'infos réseau
     Vautours
       - 
Les vautours en Savoie
       - 
Vautours marqués
 - 
ARAIGNÉES
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 254
 
jeudi 26 novembre 2020
Route du col de Voza : signez la pétition !

Il y a quelques semaines, nous vous invitions à répondre à l'enquête publique concernant le projet de route forestière du col de Voza.

L'enquête à reçu 96% d'avis négatifs. Et pourtant, le commissaire enquêteur a rendu un avis favorable !

Continuons à nous battre ; dites non à cette route forestière en signant la pétition.

https://cdnfiles2.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/pdffiles/news/safeimage-2139-5021.jpg

posté par Xavier Birot Colomb
 
vendredi 20 novembre 2020
Oiseaux
Parlons gypaètes, résultats Savoie IOD gypa 2020

Vous trouverez dans cette édition du bulletin "Parlons gypaètes" les résultats de "l'International Observation Day" gypaètes du 3 octobre dernier.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-savoie.org/userfiles/Divers/ParlonsGypaetes202011bilanIODSavoie.pdf


Bonne lecture, et encore merci à tous les participants !

Pour l'équipe de rédaction
Bénédicte Chomel, Françoise Nolibois, Dominique Mouchené, Jean-Yves Ployer

ce numéro ainsi que les précédents sont disponibles sur cette page : https://www.faune-savoie.org/index.php?m_id=20032

posté par Xavier Birot Colomb
 
mercredi 28 octobre 2020
Activités de montagne et dérangement de la faune

Les exploitants de domaine skiable œuvrent pour la conservation du Tétras-lyre. Ils sont accompagnés d’un large collectif regroupé sous l’Observatoire des Galliformes de Montagne (OGM).

Pour limiter le dérangement des oiseaux par les pratiques de sports d’hiver, des zones de tranquillité hivernale sont délimitées grâce à des dispositifs de visualisation composés de cordes, fanions et/ou barrières et sont accompagnés de panneaux d’avertissement et panneaux d’information.

De manière ludique, ils informent et sensibilisent les skieurs en leur suggérant les pratiques à adopter pour limiter le dérangement de la faune sauvage en hiver. Ce travail a été co-construit avec plusieurs domaines skiables et écoles de ski de l’ESF.

Dans le cadre du plan d'actions Tétras-lyre dans lequel le Parc naturel régional du Massif des Bauges est engagé, l'ensemble des partenaires associés aux Domaines Skiables de France et Ecole de Ski Français ont réalisé trois clips vidéos ludiques sur le dérangement hivernal et la visualisation des câbles.

En fonction des contextes locaux propres à chaque station, ces spots vidéo de 30 secondes ont pour vocation d’être diffusés au cœur des domaines skiables (caisse des remontées mécaniques, office du tourisme, file d’attente des remontées le cas échéant...) pour que leur contenu soit porté à la connaissance des skieurs.

Ils sont à visionner ici :

"Zones de mise en défens pour le tétras-lyre"


"Évitons les zones boisées"


"Dispositifs de visualisation des câbles"

posté par Séverine Michaud
 
dimanche 27 septembre 2020
Oiseaux
Prospection internationale Gypaète barbu 3/10/2020

Un nouvel appel à participation pour les ornitho' amateurs de grands rapaces, ... enfin pour ceux qu'une journée automnale en montagne n'effraierait pas:
La journée internationale d'observation du gypaète barbu (International Observation Day ou IOD en anglais) se déroulera cette année sur tout l'arc alpin le samedi 3 octobre.

La LPO se mobilise du nord au sud des Alpes française pour contribuer à cette journée.

Plus d'infos : Prospection internationale Gypaète barbu 3/10/2020
 

En Savoie, le parc de la Vanoise organise cette opération sur son secteur, et la LPO Savoie sur le reste du département.
Toutes les observations réalisées seront rassemblées et confrontées pour aboutir à un bilan départemental (vérifications pour éviter double comptage si plusieurs contacts possibles, individualisation des oiseaux et détermination des âges, etc).

Si vous êtes intéressé pour participer, plusieurs possibilités :
- soit vous nous précisez le site sur lequel vous aurez l'œil ce jour (10h/15h, cf lien plus haut), pour optimiser la position des différents postes entre nous et avec nos voisins,
- soit vous nous faites parvenir vos préférences (marche ou non, autonome ou avec un observateur connaissant mieux l'espèce, si vous êtes équipé de jumelles, lunette etc...) puis nous constituerons des équipes/postes pour couvrir au mieux les secteurs où les gypaètes sont parfois contactés en circulation.

Vous trouverez ici le bilan en Savoie de l'opération 2019

et là le bilan sur les Alpes françaises


D'avance merci !
 


pour le groupe rapaces de la LPO Savoie
Bénédicte Chomel : benchomel@netcourrier.com
Dominique Mouchené : domlibs@free.fr

posté par Xavier Birot Colomb
 
jeudi 17 septembre 2020
Graines de tournesol : commandez vos sacs au Tétras libre !

En période hivernale, les oiseaux ont des besoins énergétiques plus importants qu’en été pour résister au froid. Hors, les journées de plus en plus courtes leur laissent moins de temps pour chercher une nourriture qui se fait plus rare.

C’est pourquoi nous vous encourageons à proposer des graines de tournesol aux oiseaux de votre jardin, dès les premières gelées hivernales.

Cette année, le Tétras Libre (Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage des Pays de Savoie) vous propose des sacs de 15kg au prix très attractif de 24€ TTC. Profitez-en vite !

Les sacs pourront être retirés aux environs du 15 novembre :
– Magasin- Les Granges, route de Poncharra 73800 les Mollettes-
– La Motte Servolex (lieu à confirmer)
– Alberville (lieu à confirmer)
– St Jean de Maurienne (lieu à confirmer)
– L’herbier de La Clappe (Le Noyer dans les Bauges)

La date limite de réservation est fixée au 10 octobre.

 

Retrouvez toutes les modalités ici

Téléchargez ici le bon de commande – à renvoyer au Tétras libre avec votre règlement

posté par Séverine Michaud
 
jeudi 10 septembre 2020
Oiseaux
Comptage vautours 2020, résultats
posté par Xavier Birot Colomb
 
jeudi 6 août 2020
Oiseaux
Comptage vautours

Une date à cocher pour ceux qui remplissent leur calendrier estival : nous avons besoin de vos yeux pour le comptage vautours fauves organisé chaque année à l'échelle des Alpes françaises.
Il aura lieu le samedi 22 août 2020.


Comme tous les ans, nous constituerons des équipes d'ornithos qui pourraient être réparties ce soir-là sur les différents secteurs du département où les vautours auront été signalés pendant l'été. Le principe de ce comptage au dortoir nécessite d'avoir au préalable repéré des reposoirs où les vautours se regroupent pour la nuit, données qui évoluent encore chaque année !

Ici le bilan du comptage 2019 en Savoie

 

 

Plusieurs façons donc de participer :

1°/ en surveillant les mouvements des vautours dans les secteurs où ils circulent régulièrement : d'où arrivent-ils en général le matin, quelle direction prennent-ils en se regroupant le soir ? ou en signalant des endroits où ils sont posés en groupe, régulièrement ou ponctuellement. Chacun peut saisir ses données sur le site dédié à cet effet (valable pour toutes les espèces d'ailleurs !):

2°/ en vous proposant, si vous êtes disponible ce 22 août en soirée (16h-20h), pour aller vous poster sur une zone qu'on peut vous indiquer, ou à l'endroit que vous souhaitez.


3°/ en signalant également toute observation de vautours la veille, le jour même ou le lendemain, notamment s'il y a un regroupement, curée...

Et pour les personnes qui souhaitent juste observer ou découvrir les vautours :
 un poste accueil - animation facilement accessible sera proposé au col de la Croix de Fer (St Sorlin d'Arves) dans l'après-midi du 22 août, pour tous ceux qui souhaitent observer, participer et/ou découvrir les grands rapaces à cette occasion (si les conditions météo le permettent, bien sûr).

Si donc vous êtes intéressés pour participer à cette opération, merci de nous faire signe avant la fin juillet si possible, en précisant si vous connaissez un site, votre équipement (jumelles, lunette), si vous avez déjà vu vautour fauve, moine...
D'avance merci de toutes les informations que vous pourrez apporter, qui nous permettront d'ajuster au mieux les postes de suivi. La présence estivale de cette espèce reste conflictuelle sur notre département, toutes ces données recueillies sont d'une grande importance pour alimenter le dossier vautours et la connaissance de sa dispersion à l'échelle des Alpes, ainsi que son installation estivale en Savoie.


Contact et inscriptions :

Bénédicte Chomel
mail : benchomel@netcourrier.com

posté par Xavier Birot Colomb
 
mercredi 5 août 2020
Nouvelle espèce de Cigale pour le département de la Savoie (K.Gurcel)
posté par Xavier Birot Colomb
 
samedi 18 juillet 2020
Mission hérisson, c'est parti !

La Mission hérisson, opérationnelle dès le 16 juillet, est un observatoire au long cours. Il s'agit d'une enquête de science participative dont le succès repose sur la contribution du plus grand nombre d'enquêteurs possible. N'hésitez-pas à vous en faire les ambassadeurs et à en parler autour de vous.

Objectifs ?

La Mission hérisson vise à dresser la carte détaillée de l'espèce, déterminer sa tendance d'évolution et, si les données sont suffisamment abondantes, étudier les variations de densité selon les régions et les habitats, voire tenter d'évaluer l'effectif de la population nationale

Tous ces éléments sont importants pour connaître l'état de santé d'un petit mammifère, dont le déclin est évident dans certaines régions mais hélas non documenté.

Matériel nécessaire ?

Pour participer, il faut s’équiper d’un tunnel à empreintes. Ce petit dispositif est facile à construire. Le site de Mission hérisson propose des plans précis à respecter absolument pour que les données collectées puissent être comparées. Il est aussi possible de se procurer un kit d'enquête déjà tout prêt.

Un appareil photo numérique, un smartphone, un scanner ou une photocopieuse vous permettront de numériser les relevés d'empreintes et de les poster sur le site national. Pas besoin d'avoir une grande définition.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/TunnelempreintesAntoineMEUNIER.jpg

Kit "Mission hérisson". © Antoine Meunier.

Temps nécessaire à la mission ?

Chaque session d'enquête dure 5 nuits consécutives. Les indices de présence doivent être relevés chaque matin. Cela prend quelques secondes. Les données peuvent être transmises en quelques minutes.

On peut effectuer plusieurs sessions d'enquête chaque année, en un même lieu ou dans des habitats différents et nous vous invitons à renouveler l'opération chaque année.

Comment procéder ?

Après avoir positionné le tunnel (fixé avec des sardines s'il est léger), il convient de l'appâter avec quelques croquettes, d'enduire les tampons d'encre naturelle faite à base de charbon et l‘huile végétale et de disposer deux feuilles de papier à chaque entrée du tunnel.

A partir de là, tout petit gourmand ou tout petit curieux laissera la trace de son passage. Dès lors, vous allez pouvoir jouer les inspecteurs et déterminer quelle espèce a emprunté votre tunnel. En cas de doute, la communauté des experts de la mission, vous aidera dans vos déterminations.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/Empreinteshrissonlite.jpg

Pour transmettre vos observations, pas besoin de saisie compliquée. Il suffit de faire un cliché des pages d'empreintes et de les poster sur le site missionherisson.org, développé en partenariat avec Mosaic, centre de compétence du Muséum national d'Histoire naturelle et de l'Université de la Sorbonne.

Quand ?

Quand vous le souhaitez, mais un délai de six semaines doit être respecté si vous souhaitez renouveler une session d'enquête sur un même site. Durant cette période, n'hésitez pas à positionner votre tunnel ailleurs ou à le prêter à vos proches pour que d'autres relevés soient effectués.

Où ?

Partout où vous voulez, dans le respect des règles de propriété privée. Cela peut-être votre jardin, celui de vos proches, une haie près de chez vous, le site de vos vacances, votre petit coin de nature privilégié...

Petit conseil : disposez le tunnel le long d'une structure linaire comme une haie, un muret ou un alignement de buissons.

Rendez-vous sur le missionherisson.org

Pour découvrir comment obtenir ou construire un tunnel à empreintes, tout savoir sur le hérisson, comment contribuer à l'enquête, transmettre vos observations et bien plus encore, rendez-vous sur le site de l’enquête : https://missionherisson.org

Contact : mission.herisson@lpo.fr

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/EnquteHZ.png

posté par Séverine Michaud
 
mercredi 15 juillet 2020
Nouvel atlas des oiseaux de France 2021-2024

Depuis la parution de l’Atlas des Oiseaux de France métropolitaine en 2015 (données de 2005-2012), l'avifaune a sensiblement évolué. A titre d'exemple, la Pie-grièche à poitrine rose ne semble plus être nicheuse en France. A l'inverse, l'Ibis falcinelle fait preuve d'un fort dynamisme au-delà de son bastion méditerranéen. Il semble donc important d’actualiser aujourd’hui nos connaissances.

Sous l’égide d’un Comité scientifique animé par la LPO et regroupant associatifs et chercheurs, émerge le projet d’un nouvel Atlas des Oiseaux de France. Il couvrira la période 2021-2024. Ses principaux objectifs sont de cartographier la répartition des différentes espèces d’oiseaux à l’échelle nationale, en période de nidification et d'hivernage, mais également d'améliorer l’estimation des tailles de populations. Cette information fait actuellement défaut pour près de 60% des espèces de l'avifaune nicheuse.

A l'occasion de cet ambitieux projet, dont les départements et territoires d’outre-mer font partie intégrante, l’ensemble des contributeurs de Faune-France seront mis à contribution par l’intermédiaire de leurs observations quotidiennes. Les données collectées sous forme de listes complètes, plus riches d'information, seront largement privilégiées dans les analyses envisagées.

Courant de l’automne, la méthode de prospection sera présentée, notamment par le biais de vidéos. Dans l'attente, un premier document décrit sommairement ce nouveau projet d'Atlas des oiseaux de France.

 

Photo : Pouillot siffleur, Jean Bisetti

posté par Séverine Michaud
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 254

LPO Savoie
Les Pervenches, 197 rue Curé Jacquier
73290 La Motte-Servolex
Mail : savoie@lpo.fr - Tel 09 52 52 30 52 - Fax 09 57 52 30 52
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020