www.faune-savoie.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Courtilière commune 16-18
       - 
Alouette lulu 17-18
       - 
Bouscarle de Cetti 2018
       - 
Chevêche d'Athéna 11-18
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 16-18
       - 
Cisticole des joncs 14-18
       - 
Huppe fasciée 15-18
       - 
Effraie des clochers 11-18
       - 
Grand-duc d'Europe 15-18
       - 
Milan royal 16-18
       - 
Moineau cisalpin 14-18
       - 
Pic mar 12-18
       - 
Vautour fauve 2018
       - 
Vautour moine 2018
       - 
Rat des moissons 16-18
       - 
Castor d'Eurasie 17-18
       - 
Muscardin 11-18
       - 
Couleuvre d'Esculape 11-16
       - 
Coronelle lisse 15-17
       - 
Alyte accoucheur 14-18
       - 
Rainette verte 14-18
       - 
Salamandre tachetée 13-18
       - 
Aïolope émeraudine (A. t. thalassinus) 14-18
       - 
Aïolope émeraudine (A. t. thalassinus) 2018
       - 
Criquet de Barbarie 15-18
       - 
Grillon champêtre 14-18
       - 
Grillon des marais 14-18
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
La faune de Savoie
 - 
Atlas
 - 
Biodiversité des communes de Savoie
 - 
Cartes de présence
Utilisation du site
 - 
Utilisation de Faune Savoie
 - 
Utilisation de l'application NaturaList
Suivis - Enquêtes
  OISEAUX : STOC - SHOC
    - 
STOC, SHOC présentation
    - 
Participer au STOC EPS
    - 
Participer au SHOC
    - 
Les carrés STOC - SHOC
 - 
OISEAUX : EPOC
 - 
ENQUÊTE MORTALITÉ
  RAPACES
     Gypaète
       - 
Gypaète barbu
     Vautours
       - 
Vautours marqués
 - 
ABEILLES SAUVAGES
 - 
ENQUÊTE 72 ARAIGNÉES
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 161
 
mercredi 18 juillet 2018
Oiseaux
Comptage des vautours fauves sur les Alpes françaises

Une date à cocher pour ceux qui remplissent leur calendrier estival : nous avons besoin de vos yeux pour le comptage vautours fauves organisé chaque année à l'échelle des Alpes françaises.
Il aura lieu le samedi 18 août 2018.


Comme tous les ans, nous aimerions constituer des équipes d'ornithos qui pourraient être réparties ce soir-là sur les différents secteurs du département où les vautours auront été signalés pendant l'été. Le principe de ce comptage au dortoir nécessite d'avoir au préalable repéré des reposoirs où les vautours se regroupent pour la nuit, données qui évoluent encore chaque année !

 

Plusieurs façons donc de participer :

1°/ en surveillant les mouvements des vautours dans les secteurs où ils circulent régulièrement : d'où arrivent-ils en général le matin, quelle direction prennent-ils en se regroupant le soir ? ou en signalant des endroits où ils sont posés en groupe, régulièrement ou ponctuellement. Chacun peut saisir ses données sur le site dédié à cet effet (valable pour toutes les espèces d'ailleurs !):
http://www.faune-savoie.org/

mais aussi y trouver une carte visualisant les observations de vautours saisies :
https://www.faune-savoie.org/index.php?m_id=30063


2°/ en vous proposant, si vous êtes disponible ce 18 août en soirée (16h-20h), pour aller vous poster sur une zone qu'on peut vous indiquer, ou à l'endroit que vous souhaitez.


3°/ en signalant également toute observation de vautours la veille, le jour même ou le lendemain, notamment s'il y a un regroupement, curée...

Et pour les personnes qui souhaitent juste observer ou découvrir les vautours :
 un poste accueil - animation facilement accessible sera proposé au col du Glandon dans l'après-midi du 18 août, pour tous ceux qui souhaitent observer, participer et/ou découvrir les grands rapaces à cette occasion (si les conditions météo le permettent, bien sûr).

Si donc vous êtes intéressés pour participer à cette opération, merci de nous faire signe avant la fin juillet si possible, en précisant si vous connaissez un site, votre équipement (jumelles, lunette), si vous avez déjà vu vautour fauve, moine...
D'avance merci de toutes les informations que vous pourrez apporter, qui nous permettront d'ajuster au mieux les postes de suivi. La présence estivale de cette espèce reste conflictuelle sur notre département, toutes ces données recueillies sont d'une grande importance pour alimenter le dossier vautours et la connaissance de sa dispersion à l'échelle des Alpes, ainsi que son installation estivale en Savoie.


Contact, RDV et inscriptions :

Bénédicte Chomel
mail : benchomel@laposte.net

posté par Jérémie Hahn
 
dimanche 10 juin 2018
Cartes Google et Règlement européen sur la protection des données

Message relayé de Faune France

"La toute récente annonce de Google, informant ses utilisateurs du caractère désormais payant de son interface de programmation vers Google Earth et Google Maps, a des conséquences importantes sur les outils VisioNature. L'équipe de Biolovision et l'ensemble des partenaires européen du dispositif VisioNature travaillent activement à trouver des solutions alternatives.

Dans un premier temps, les cartes OpenStreetMaps serviront de nouveau support cartographique à nos portails naturalistes.

Par ailleurs, nous travaillons activement à l'évaluation du Règlement général sur la protection des données (RGDP) sur les outils VisioNature. La démarche de mise en conformité à l'échelle européenne et française est engagée, avec le support d'un cabinet d'avocats spécialisés. Nous vous tiendrons informés des conséquences de ce texte sur nos portails et vous proposerons des Conditions générales d'utilisation profondément remaniées."

posté par Xavier Birot Colomb
 
lundi 14 mai 2018
Oiseaux
Un aigle royal relâché dans le massif des Bauges.

Un aigle royal a retrouvé sa liberté ce dimanche dans les Bauges.
Recueilli blessé il y a quelques semaines près d’Ugine, l’aigle avait été conduit au centre de soins de la faune sauvage, le Tichodrome, en Isère. Il a été relâché après convalescence près du col du Frêne, et en présence des différents acteurs de l’histoire.

Belle journée ce dimanche pour le relâcher d’un aigle royal dans ce vallon des Bauges !
L’oiseau était visiblement pressé... comme on le comprend ! Le rapace a déployé toute son envergure pour rapidement se percher à l’abri dans un feuillu, avant de refaire un passage sur les quelques spectateurs rassemblés en silence, et se repercher un peu plus loin sur le versant... rapidement repéré et « accueilli » par les buses et corneilles locales. Assistaient à la scène une vingtaine de personnes représentant les différents acteurs du « sauvetage » : bénévoles du réseau de collecte et transport des animaux blessés et de la LPO Savoie, les responsables du centre de soins de la faune sauvage « le Tichodrome » au Gua en Isère, de l’ONCFS et du parc naturel régional des Bauges... ainsi que quelques journalistes, qui communiqueront sur cet événement, somme toute peu courant en Savoie.

Cet aigle, recueilli blessé quelques semaines auparavant près d’Ugine, avait été conduit au centre de soins pour la faune sauvage près de Grenoble. Bien que cette blessure maintenant cicatrisée ne semble pas avoir été à l’origine de l’incident, notons toutefois que la radio avait alors mis en évidence la présence d’un plomb de chasse, qui comme le souligne si bien Mireille Lattier, directrice du centre, « n’a pas à se retrouver dans l’aile d’une espèce protégée !!! ». La LPO Savoie a donc porté plainte, conjointement avec le centre de soins. Nous les remercions également de leur important travail, tout en espérant voir aboutir le plus rapidement possible le projet d’un autre centre de soins installé en Savoie... afin de prendre en charge localement ces effectifs de la faune en détresse qui ne cessent d’augmenter...

Une soixantaine de couples d’aigles royaux sont recensés en Savoie, et cet oiseau ne pouvait être relâché sur le site où il avait été trouvé. Les réseaux de suivi bénévoles et ONCFS avaient entre temps pu constater que les couples en place avaient amorcé une nouvelle saison de nidification : il n’était donc pas question d’interférer en initiant de nouveaux conflits territoriaux avec l’arrivée de ce mâle adulte...

Le choix du site de relâcher s’est porté sur le massif des Bauges, à distance des couples connus et régulièrement suivis. Depuis plusieurs années, ce parc naturel régional anime une dynamique d’échanges entre les clubs de sports de plein air et les réseaux naturalistes qui suivent les rapaces rupestres. Cette collaboration permet de délimiter et régulièrement actualiser les secteurs sensibles, d’adapter les pratiques et de limiter les perturbations le temps de la saison de reproduction... tout en encourageant les échanges entre les différents acteurs.

A l’occasion de ce relâcher, l’oiseau a pu être équipé d’un GPS, dans le cadre d’un programme de suivi de l’espèce (C. Itti)... nous espérons donc bientôt recevoir de bonnes nouvelles,
...et lui souhaitons surtout « bon vent » pour se trouver un nouveau territoire !

Liens vers les articles des journalistes présents :

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/un-aigle-royal-a-ete-relache-dans-le-parc-naturel-regional-des-bauges-apres-avoir-ete-soigne-1525630197 
 

https://www.ledauphine.com/savoie/2018/05/06/un-aigle-royal-relache-dans-le-massif-des-bauges
  film :  https://www.dailymotion.com/video/x6izcgp   (le Dauphiné Libéré, MVI_2282)

Liens vers les sites de centre de soins :

http://www.le-tichodrome.fr/

http://www.csfs-paysdesavoie.org/

Photo : Dominique Mouchené

posté par Lpo Savoie
 
lundi 14 mai 2018
Comptage oiseaux des jardins les 26 et 27 mai prochain

Le 26 ou 27 mai prochain consacrez une heure aux habitants de votre jardin

Rappelons donc le principe:

  • Choisir un jour de comptage, soit le samedi 26, soit le dimanche 27.
  • Observer et noter durant 1h tous les oiseaux qui visitent votre jardin. Le créneau horaire d'observation est libre, à vous de le choisir en privilégiant la matinée, moment où les oiseaux sont  le plus actifs en cette période. Pour chaque espèce, ne dénombrez que l'effectif maximum d’oiseaux observé simultanément.
  • Saisir vos observations à l'aide du menu "Transmettre les informations de mon jardin".

posté par Lpo Savoie
 
jeudi 10 mai 2018
Les déserts ornitho de Savoie

N'hésitez plus, sortez des sentiers battus à la recherche des oiseaux nicheurs !

La carte ci-dessous montre la répartition des observations d'oiseaux nicheurs par maille kilométrique.

Les zones oranges et rouges recèlent de nombreuses observations et peuvent être considérées comme bien à très bien connues. En revanche plus c'est bleu moins c'est connu ! Dans ces mailles, les rares données ne permettent pas de caractériser le peuplement des oiseaux nicheurs.

2 exceptions à ces zones bleues :
- les frontières sont un peu à part car il peut exister des données sur Faune 74, Faune 38 ou Faune 01,
- certaines zones de montagne difficillement prospectables du fait de la pente.